. La terrasse au bord de l'eau de l'Hôtel Le Goéland Casa Santini

Tradition de Pâques au Goéland

Quand vient avril et ses beaux jours, on célèbre le renouveau du printemps, le fond de l’air se fait plus doux, s’embaume des fleurs du maquis justes ouvertes, et le jardin de la table Casa Santini devient une invitation à la douceur. Pâques est une belle occasion de venir découvrir la gastronomie corse et les traditions qui animent le coeur des insulaires.

Déjeuner de Pâques au Goéland

Terroir et traditions corses

Pâques marque le début de la saison touristique et il est de coutume sur notre île, de profiter du retour des beaux jours pour se retrouver, se rassembler autour de nos traditions culinaires, pérennisées depuis des siècles. On se rappelle les gestes perdus et le savoir-faire du passé, puis entrent en scène des mets oubliés le reste de l’année ou bien cuisinés de manière rituelle pour les fêtes pascales.

La table de la Casa Santini propose une promenade olfactive à travers de savoureux produits du terroir, changeant au fil des saisons mais à Pâques, il est coutume de manger l’agneau de lait rôti, piqué d’ail, arrosé de jus mariné et traditionnellement servi d’un accompagnement à base de brocciu. Une belle façon de découvrir comment la corse met à l’honneur dans ses plats, les recettes transmises de génération en génération, de mère en fille, entre terre et mer, dans de multiples déclinaisons.

Le printemps est le moment idéal pour le brocciu de brebis frais, roi des fromages sur l’île que l’on retrouve dans de nombreux plats salés ou sucrés : cannelloni, storzapretti, fiadone, embrucciata, sciacci et autres tourtes, d’incontournables combinaisons à destination des gourmands qui aiment la cuisine de terroir, préparée avec passion. N’oublions pas que la convivialité est la raison pour laquelle la tradition de l’authentique cuisine corse s’est maintenue.

Déjeuner de Pâques dans le jardin

Si on ne pratique plus le carême, le sens du festin pascal est tout de même bien ancré dans les esprits. C’est la manière dont les Corses se sont façonnés entre montagne et maquis qui a influencé leur manière de se nourrir. En général, ce sont les herbes du maquis qui font la différence dans la marmite, avec en vedette la marjolaine, l’Arba Barona et la menthe poivrée.

À Pâques, on déjeune hors de la maison, dans le jardin, le maquis ou au bord de la mer. La table du Goéland ouvre son jardin sur la mer, un lieu serein et convivial où l’on découvre la nouvelle carte bistronomique du chef japonais Satoshi Kubota. Cette carte 2019 ravira les amateurs de spécialités insulaires mais surprendra aussi les palais par la finesse des accords épicés et typés asiatiques de cette cuisine d’ici et d’ailleurs, conjuguée entre terre et mer.

Le temps d’un week-end, d’une pause déjeuner, d’une sortie en famille ou entre amis, ou tout simplement en amoureux, Le Goéland est un rendez-vous apprécié des portovecchiais. En s’attablant dans le jardin, le temps est suspendu, une étape de détente où chacun repartira ravi d’avoir succombé aux gourmandises d’une carte qui se veut à la fois traditionnelle, surprenante et inventive.

Venez en famille et vos enfants seront ravis de participer à notre traditionnelle chasse aux oeufs en chocolat. Le dimanche de Pâques, au moment du petit-déjeuner, le jardin est le terrain de jeu des gourmands en culottes courtes ! De quoi amuser les plus petits, régaler les plus grands et fêter Pâques comme il se doit. Au Goéland, pour les vacances de Pâques, nous vous offrons 20 % sur vos nuitées en chambre double, et si vous venez avec vos enfants, nous les hébergeons gratuitement. De quoi célébrer le printemps avec vos poussins…

Découvrez notre menu de Pâques —> Menu de Pâques
Tarif adulte : 49 euros
Tarif enfant : 24 euros
Réservez votre table —> Réservation